headache

Maux de tête

Le mal de tête, également appelé céphalée, est habituellement bénin et réagit assez bien à la prise d’analgésiques ou d’anti-inflammatoires. Cependant, certains persistent et deviennent chroniques. Dans ce cas, une consultation avec un professionnel de la santé est fortement recommandée. Les physiothérapeutes peuvent faire appel à de multiples modalités dont les manipulations, les étirements, les massages, la correction posturale, les exercices (notamment pour la région cervicale) et l’application de chaleur ou de  glace, pour traiter vos maux de tête.

Notre kinésiologue peut également vous aider au moyen d’exercices spécifiques pour stabiliser la région cervicale et améliorer votre posture, de même qu’en exploitant les effets anti-stress, analgésique et anti-inflammatoire naturels de l’activité physique générale, qui sera bien dosée en fonction de votre état.

En apprendre davantage sur les maux de tête:

Il existe plusieurs types de maux de tête. Parmi ceux-ci, le plus courant est la céphalée de tension, laquelle est décrite comme une sensation de pression sur le crâne. Elle peut être déclenchée par le stress psychologique et ses manifestations physiques, notamment des tensions musculaires au niveau du visage et de la nuque. Il peut aussi y avoir une influence de la posture. Ce type de mal de tête n’est pas accompagné de nausées, mais les personnes qui en souffrent peuvent être irritées par le bruit ou la lumière intense.

Notons que certaines personnes souffrant de maux de têtes chroniques très intenses peuvent présenter des caractéristiques relevant à la fois des céphalées de tension et des migraines, un syndrome douloureux neuro-vasculaire inflammatoire. Dans le cas des migraines, le mal de tête est souvent décrit comme pulsant, d’un côté de la tête, et est accompagné de nausées en plus de sensibilité au son et à la lumière. Elles peuvent être déclenchées par le jeûne, la déshydratation, le manque de sommeil, le stress, une douleur au cou ou un trauma à la tête, certains aliments (le chocolat, certains fromages, les charcuteries contenant du nitrate (un agent de conservation), les sucres) et est entre autres influencée par les hormones, la médication et les habitudes de consommation (caféine, alcool).

Un troisième type de mal de tête courant est nommé cervicogénique, parce qu’il prend son origine d’un dysfonctionnement ou d’une lésion située dans la région cervicale (le cou). Il est donc caractérisé entres autres par une douleur au cou qui est suivie d’une douleur à la tête, les deux en simultané, ou parfois dans l’ordre inverse, mais il y a association. On note les influences d’ordre mécanique (mouvements, posture) sur les tissus lésés ou les nerfs sensibilisés, et l’influence du stress et des tensions musculaires également.